• Les douleurs de l'arthrose
Auteur : Nutranews

 

 

Soulager durablement les douleurs de l'arthrose.

Améliorer la tolérance orale au collagène de type II pour limiter les réactions auto-immunes lors des poussées arthrosiques est une des pistes sérieusement envisagée pour soulager durablement les douleurs arthrosiques, en plus de modifications alimentaires profondes.

Le cartilage articulaire est un tissu conjonctif qui ne contient ni vaisseau, ni terminaison nerveuse. C'est un tissu en perpétuel renouvellement grâce à l'action des chondrocytes qui construisent et détruisent la matrice en permanence.


Cette matrice extracellulaire abrite des protéoglycanes qui possèdent un tronc protéique sur lequel sont greffés des glycoaminoglycanes (acide hyaluronique, chondroïtine sulfate, dermatane sulfate, kératane sulfate) et surtout un réseau très serré de fibres de collagène essentiellement de type II.

Le collagène de type II, une molécule à triple hélice, est la principale protéine de structure du cartilage, responsable de sa résistance à la traction et de son endurance. Le collagène assure la bonne intégrité des cartilages et permet le fonctionnement optimal de toutes les articulations sollicitées au quotidien.

A partir de 25 ans ou avec la pratique intensive d'une activité physique, sa synthèse diminue, et le stress, l'alcool, le tabac et la pollution ne font que renforcer cet affaiblissement. Ainsi, à 60 ans l'organisme a perdu environ un tiers de son collagène et sa synthèse par les chondrocytes devient très lente.

Des lésions arthrosiques importantes apparaissent, détériorant la flexibilité et la mobilité des articulations. Ces lésions sont la conséquence d'un déséquilibre entre les mécanismes de la chondroformation (formation du cartilage) et ceux de la chondrolyse (dégradation du cartilage).

Le système immunitaire s'attaque à ses propres constituants et en particulier au collagène de type II, considéré alors comme un envahisseur étranger. Des anticorps sont produits et envoyés aux articulations pour attaquer et détruire ce collagène.

Pour remédier à cela, il est primordial de revoir en priorité le bol alimentaire en choisissant des aliments protecteurs des cartilages :
- En enrichissant l'alimentation en acides gras à longues chaînes oméga-3 (poissons gras, coquillages, crustacés) aux propriétés anti-inflammatoires désormais reconnues.
- En cuisinant à l'huile d'olive et en incorporant de l'huile de colza aux vinaigrettes.
- En choisissant certaines épices et aromates au quotidien.
- En consommant au moins 3 portions de fruits et 3 portions de légumes par jour.
- En augmentant la consommation d'aliments riches en vitamine C car elle joue un rôle protecteur vis à vis des deux enzymes qui catalysent la synthèse du collagène et est également impliquée dans la synthèse du collagène de réparation des tissus lésés.

Le collagène quant à lui n'étant pas apporté par l'alimentation, il est nécessaire après un tel rééquilibrage alimentaire, d'avoir recours à la prise au long cours d'un supplément de collagène de type II, en général à de faibles doses, pour réduire le gonflement et la sensibilité des articulations et surtout améliorer la tolérance orale à ce collagène et diminuer les réactions auto-immunes.

Toutefois toutes les formes de collagène ne se valent pas et seules les formes natives sont efficaces pour augmenter cette tolérance orale, car non dénaturées et non hydrolysées. Issues du cartilage du sternum de poulet et obtenue par un procédé de fabrication breveté à basse température, ces formes non dénaturées sont désormais reconnues comme des nouveaux ingrédients (Novel Food) et donc parfaitement sûrs, efficaces et surtout soutenus par des études cliniques.

La prise orale de collagène de type II peut parfaitement être couplée avec celle de sulfate de chondroïtine et de glucosamine afin de potentialiser son effet puisque ces deux dernières substances sont utilisées par l'organisme pour attirer l'eau et synthétiser des protéoglycanes et des glycosaminoglycanes dans la matrice du cartilage.

Plusieurs nutriments essentiels à la biosynthèse du cartilage peuvent également être pris simultanément ou par cures alternées comme le silicium, la N-acétyl glucosamine, l'acide hyaluronique ou encore la vitamine C.

Nutranews.

Produits associés:

=> Prêle

=> Cassissier

=> Tout en un 50
=> Harpagophytum

=> Silice  Organique
=>
Physiomance Nutristim
=> Physiomance Multivitamines 
=> Programme Articulations Club Anti Age 

 
PARTENAIRES
 
A LA UNE
 
 
ACTUALITES
 
 
COMMENTAIRES RECENTS
 
 
 
SYNAAGE © 2024
Notre boutique en ligne sera ouverte très prochainement